Publié Le : lun, Avr 16th, 2018

Levée des restrictions de voyage des Tchadiens aux Etats-Unis

Le président américain Donald Trump a levé dimanche, la mesure interdisant les visas pour les ressortissants tchadiens désireux de se rendre sur le territoire américain.

La décision d’interdiction avait été prise après que le Tchad ait été placé sur la liste noire, suite à un constat de lacunes dans la gestion des documents de voyage et de partage d’information sur la lutte contre le terrorisme.

 C’est en septembre 2017 que la Corée du Nord, le Venezuela et le Tchad ont été intégrés dans la liste noire des pays visés par le décret migratoire américain pour des manquements à la sécurité sur leurs voyageurs et un manque de coopération avec Washington. 

Le Tchad avait été ajouté même s’il est, selon le décret, «un partenaire important et de valeur» des Etats-Unis en matière de lutte contre le terrorisme.

Mahamat Dingandimbaye qui coordonne une coalition « Touche pas à mes Acquis », une société civile proche du pouvoir, a souligné que la levée de cette mesure est une victoire sur une décision prise de manière hâtive.

L’ambassadeur de la paix auprès de la francophonie Abdéramane Djasnabaille s’est également réjouit de la levée de cette sanction par Washington et de s’interroger «comment le Tchad qui a beaucoup fait dans la lutte contre le terrorisme se trouve sur la liste noire des USA».

Le décret américain avait noté la présence sur le sol tchadien de différents groupes djihadistes comme le groupe Etat islamique, Boko Haram ou al-Qaïda au Maghreb islamique. Et N’Djamena «ne partage pas de manière adéquate les informations concernant la sécurité du public et le terrorisme».

Lors d’un déplacement en mars dernier au Tchad, le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson a exprimé à N’Djamena, sa volonté de normaliser les relations avec le Tchad. Tillerson était revenu sur l’interdiction de voyager aux Etats-Unis frappant les ressortissants tchadiens, estimant que «les mesures qui ont été prises sont nécessaires en raison du conflit qui existe aux frontières du Tchad».

Il avait alors estimé que la visite effectuée par des représentants du département d’Etat américain au Tchad en décembre dernier en vue de «renforcer le contrôle sur les passeports» et le «partage d’informations» pourrait permettre de retirer le Tchad de la liste noire américaine.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>