Publié Le : ven, Avr 13th, 2018

Samura Kamara conteste les résultats de la présidentielle en Sierra Léone

Après avoir reconnu sa défaite, Samura Kamara, le candidat malheureux à l’élection présidentielle en Sierra Leone, a saisi la Cour suprême pour contester la victoire de son rival Julius Maada Bio, après l’avoir félicité le 4 avril dernier, à la suite de la proclamation de sa victoire.

« Nous en avons été officiellement notifiés », a confirmé jeudi Albert Massaquoi, le porte-parole de la Commission électorale nationale (NEC), assurant que « cela fait partie du processus démocratique ».

Dans son recours qui vise également le président Julius Maada Bio, son rival, Kamara candidat du parti au pouvoir et deux des dirigeants dudit parti reprochent à la NEC d’avoir proclamé le 4 avril la victoire de Bio sans tenir compte des irrégularités observées selon eux, lors du second tour de la présidentielle, tenu le 31 mars.

Julius Bio, le candidat du principal parti de l’opposition a été officiellement proclamé vainqueur par la NEC qui lui attribue 51,81% des voix, contre 48,19% pour Samura Kamara, et un taux de participation de 81,1%.

Les Sierra-Léonais s’étaient massivement mobilisés pour ce scrutin généralement salué par les missions d’observateurs internationaux présentes dans le pays.

Le Congrès pour tout le peuple (APC) le parti au pouvoir avait contesté le mode de compilation des résultats, avant de signer un accord sous la médiation des observateurs de la communauté internationale.

Le soir de la proclamation des résultats, M. Kamara avait également exprimé son intention de les contester en justice. Mais il avait ensuite félicité M. Bio le 7 avril lors d’une visite à son domicile avec une délégation de son parti. Ce jour-là les deux hommes s’étaient serré la main et donné l’accolade devant les caméras.

Mais M. Kamara devancé de seulement 15000 voix et les dirigeants de son parti ont fait volte-face, en demandant à la Cour suprême « d’ordonner l’exclusion du décompte des bureaux de vote où s’est produit un bourrage d’urnes » et d’invalider l’annonce de la victoire de Julius Maada Bio, qui a prêté serment deux heures après l’annonce du verdict.

La date de la décision de la Cour suprême n’était pas connue dans l’immédiat, alors que la cérémonie officielle de passation des pouvoirs est programmée pour demain samedi à Freetown.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>