Publié Le : mar, Mar 13th, 2018

Un géant chinois décroche en Côte d’Ivoire un contrat pour la construction de logements sociaux

Un «accord de coopération stratégique» a été signé ce lundi à Abidjan, entre un géant public du bâtiment chinois et un groupe financier ivoirien, en vue de la construction des logements économiques et sociaux en Côte d’Ivoire.

Selon Michel Abrogoua,  président de Phoenix Africapartners holding (PAPH, privé), une plateforme d’investissements ivoirienne, ce partenariat entre sa structure et China Railway Construction Corporation (CRCC), s’inscrit dans «une vision de coopération gagnant-gagnant, pour la création d’emplois et surtout pour le transfert de technologie d’un pays du sud vers un partenaire du Sud».

Les deux entités ambitionnent de «codévelopper des projets de logements économiques et sociaux, une impérieuse urgence en Côte d’Ivoire» où l’on prédit un développement important des classes moyennes, a expliqué Michel Abrogoua, président de PAPH.

Pour le vice-président du CRCCI, Sun Liang cet accord ouvre la voie à un «renforcement de l’axe sino-ivoirien dans le domaine des affaires et de la technologie ». «Nous entamons notre parcours ivoirien aujourd’hui dans le domaine de la construction immobilière», a-t-il déclaré.

La China Railway Construction Corporation, dotée de 24 milliards de dollars de capitalisation boursière, s’est spécialisée dans le domaine de l’ingénierie-construction.

Les échanges entre la Chine et la Côte d’Ivoire ont progressé de 800% entre 2014 et 2016, plaçant ainsi la Chine au rang de premier fournisseur et troisième partenaire commercial de la Côte d’Ivoire.

La chine a ouvert le 31 juillet 2017, sa première Chambre de commerce des entreprises chinoises en Côte d’Ivoire (CCEC) qui compte environ 40 entreprises. Ces groupes chinois sont engagés dans l’alimentation en eau potable d’Abidjan, l’extension du port d’Abidjan, la construction du stade olympique à Ebimpé (près d’Abidjan), la vidéo-protection de la ville d’Abidjan, l’extension du réseau électrique et le réseau haut débit à fibre optique.

Le barrage hydroélectrique de Soubré, un ouvrage gigantesque d’un coût de 331 milliards de francs CFA (504 millions d’euros) destiné à résorber le déficit énergétique de la Côte d’Ivoire, a été construit par des promoteurs de la Chine qui a financé le projet à hauteur de 85%.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>