Publié Le : mer, Fév 21st, 2018

Mozambique : Rencontre du président et du chef du Renamo pour relancer les pourparlers de paix

Le président du Mozambique, président Filipe Nyusi s’est rendu lundi dans les montagnes de Gorongosa (centre) où est retranché depuis octobre 2015 Afonso Dhlakama, le chef de l’ancienne rébellion de la Renamo, pour relancer les discussions de paix.

«J’ai eu une réunion avec Afonso Dhlakama (…) pour discuter des questions militaires, en particulier du désarmement, de la démobilisation et de la réintégration», a déclaré Nyusi dans un communiqué. Selon le président, l’objectif de ce déplacement était de «mettre fin aux hostilités et ouvrir une nouvelle ère pour une paix durable».

La Renamo est une ancienne rébellion de la guerre civile mozambicaine (1976-1992), qui a repris les armes dans le centre du pays en 2013 pour contester la mainmise du Frelimo, le parti au pouvoir depuis l’indépendance de 1975.

Mais son leader Afonso Dhlakama a proclamé fin 2016, un cessez-le-feu pour faire avancer des négociations avec le pouvoir. Cette trêve est largement respectée.

Dans le cadre des mesures d’apaisement, le président Nyusi a annoncé début février, une réforme de la Constitution destinée à décentraliser le pouvoir dans le pays. Comme principale mesure, les gouverneurs des dix provinces, jusque-là nommés par le seul gouvernement de Maputo, le seront désormais sur proposition du parti politique vainqueur des élections locales, a annoncé Nyusi.

En effet, dans la perspective des élections locales prévues en octobre prochain et les élections générales de 2019, les membres de la Renamo, qui disposent de députés au Parlement de Maputo, réclament une plus grande décentralisation des pouvoirs de l’Etat et une meilleure intégration de leurs militants armés dans la police et dans l’armée.

«Ce consensus est le fruit du processus de dialogue que j’entretiens avec Afonso Dhlakama, le président de la Renamo », s’est réjoui le chef de l’Etat devant la presse.

Ces réformes annoncées et qui doivent être soumises au Parlement, constituent la première grande avancée dans les discussions en cours depuis des mois pour la réconciliation et la paix au Nigeria.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>