Publié Le : mar, Fév 13th, 2018

Le Prix Mo Ibrahim 2017 décerné à Ellen Johnson Sirleaf

Le prix Mo Ibrahim 2017, qui récompense une «gouvernance exceptionnelle» en Afrique, a été attribué lundi à l’ancienne présidente du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf pour avoir réussi «à redresser un pays ravagé par des années de guerre civile ».

Ellen Johnson-Sirleaf à qui Georges Weah a succédé le 22 janvier, est le cinquième ancien chef d’Etat à être récompensé depuis 2007, date à laquelle le prix a été accordé pour la première fois. Les chefs d’Etat primés sont le Mozambicain Joaquim Chissano (2007), le Botswanais Festus Gontebanye Mogae (2008), le Capverdien Pedro De Verona Rodrigues Pires (2011) et le Namibien Hifikepunye Pohamba (2014).

Fondé par Mo Ibrahim, un riche entrepreneur anglo-soudanais des télécommunications, le prix récompense un ancien chef d’Etat ou de gouvernement d’un pays d’Afrique subsaharienne, qui a quitté ses fonctions au cours des trois dernières années, pour son travail dans l’intérêt public ou son action en faveur du développement durable. Les lauréats reçoivent 5 millions de dollars, versés sur 10 ans, puis une allocation annuelle à vie de 200.000 dollars.

Sirleaf avait déjà été reçu en 2011 le prix Nobel de la Paix en partage avec l’activiste pacifiste libérienne Leymah Gbowee et la yéménite Tawakkul Karman.

Selon les membres du comité du Prix Mo Ibrahim, Sirleaf «a pris les rênes d’un pays totalement détruit par la guerre civile et conduit un processus de réconciliation visant à la construction d’une nation et de ses institutions démocratiques. Tout au long de ses deux mandats, elle a travaillé sans relâche pour le compte de ses concitoyens ».

« Durant ses deux mandats, elle a œuvré inlassablement au nom du peuple du Liberia. Un tel parcours n’est pas exempt de défauts et aujourd’hui, le Liberia continue de faire face à de nombreux défis. Néanmoins, durant ses douze ans au pouvoir, Ellen Johnson Sirleaf a posé les fondations sur lesquelles le Liberia peut désormais se construire», ajoutent les membres du Comité.

Investie en 2006, puis réélue en 2011 pour un deuxième mandat de six ans, la Libérienne, économiste, ex-fonctionnaire internationale et ex-ministre des Finances, était entrée dans l’Histoire en devenant la première femme africaine à être élue présidente du Liberia. Ellen Johnson Sirleaf, 79 ans, devient également la première femme à recevoir le prix Mo Ibrahim.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>