Publié Le : mer, Déc 6th, 2017

La pauvreté et les inégalités en baisse au Maroc selon la Banque mondiale

Une étude conjointe du Haut commissariat au plan (HCP) et de la Banque Mondiale (BM) révèle que la forte croissante économique des quinze dernières années a permis au Maroc de réduire drastiquement la pauvreté et les inégalités sociales.

Selon l’étude du HCP et de la BM publiée le 25 novembre, intitulée «Pauvreté et prospérité partagée au Maroc du troisième millénaire, 2001 – 2014», le Maroc est « le seul pays du Maghreb qui n’a connu aucun épisode de repli du PIB au cours des 15 dernières années».

L’étude rappelle que le Maroc a connu une croissance économique rapide au cours des deux dernières décennies, avec une progression du revenu par habitant de 3,2% par an entre 2000 et 2015.

Mais malgré cette dynamique solide, l’économie marocaine « ne croît pas de façon suffisamment rapide et stable pour intégrer le groupe des pays émergents», ajoute l’étude.

La structure de l’économie du Maroc ressemble cependant à celle des pays plus avancés avec, dès 2000, une part de l’agriculture réduite à 13,3% du PIB, et une progression des services à 56,6%.

Comptant pour 80% du PIB marocain, les secteurs de l’agriculture, du BTP et des services continuent d’être les principaux moteurs de la croissance du royaume.

En revanche, l’emploi n’a pas suivi la même évolution : l’agriculture regroupe toujours 39% des emplois en 2015, tandis que la part de l’industrie stagne depuis 2000.« En moyenne, 65% de l’emploi créé par ces secteurs s’adresse à une main d’œuvre sans qualification et pour 30% à des aides familiales », soulignent les deux organisations.

Le rapport pointe également l’inactivité des femmes et une faible capacité à intégrer les jeunes, avec un taux d’emploi de 25,7% pour les jeunes de 15 à 24 ans, et de 48% pour les jeunes de 25-35 ans (contre 35,2% et 65% respectivement dans les pays émergents).

Le taux de pauvreté au Maroc est particulièrement faible, par rapport aux pays ayant un niveau de développement similaire, avec une incidence de la pauvreté qui est passée de 15,3 % en 2001 à 4,8 % en 2014.

De même, les inégalités de revenu ont eu tendance à diminuer, avec une baisse du rapport interdécile – calculé en faisant le ratio entre le niveau de vie des 10% les plus riches et le niveau de vie des 10% les plus pauvres – est passé de 12,5 en 2007 à 11,8 en 2014.

En termes de recommandation, le HCP et la Banque mondiale estiment que le royaume a besoin d’un modèle de croissance durable et dynamique pour rattraper les pays avancés.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>