Publié Le : mar, Déc 5th, 2017

L’ICASA s’ouvre à Abidjan avec pour ambition d’éradiquer le SIDA d’ici à 2030 en Afrique

Sur fond de progrès constatés et avec l’objectif d’éradiquer la pandémie du VIH SIDA à l’horizon 2030 dans le continent africain, la 19ème édition de la Conférence internationale de lutte contre le Sida et les infections sexuellement transmissibles (ICASA) s’est ouverte lundi à Abidjan.

Des milliers de délégués venus d’une centaine de pays sont dans la capitale économique ivoirienne en vue de bouter hors du continent cette maladie qui depuis son avènement a touché plus de 76 millions de personnes dans le monde, selon les chiffres de l’ONUSIDA qui précise que, 74 % de nouvelles infections sont des adolescents de 15 à 18 ans.

Le Président ivoirien Alassane Ouattara a présidé la cérémonie d’ouverture de cette rencontre qu’abrite son pays pour la deuxième fois, après l’édition de 1997.

Intervenant à cette occasion, Ouattara a relevé l’honneur qui est fait à son pays d’être à nouveau le «carrefour d’échanges sur les grandes questions de santé, notamment le VIH/SIDA», une pandémie qui, de son point de vue, constitue une véritable problématique d’actualité, en raison de son impact social et économique très négatif.

Il a appelé les décideurs, scientifiques et acteurs privés, d’associer leur intelligence et leurs efforts pour apporter les solutions requises pour éradiquer cette pandémie du continent.

La Côte d’Ivoire, a souligné le Président Ouattara, à l’instar des autres pays du monde, notamment ceux de la région Ouest-africaine, a décidé de prendre toute sa place dans la définition des politiques et stratégies ainsi que des moyens innovants, capables d’aider les Etats respectifs de la région à infléchir la tendance de cette pandémie.

L’autre défi qui demeure pour

Alassane Ouattara a également invité les intervenants à relever l’autre défi de la migration qui peut constituer une source de propagation du VIH, du fait de la promiscuité observée dans les conditions de voyage mais aussi des abus sexuels subis par les migrants.

Invité spécial de cette conférence, le président Ghanéen Nana AKUFO-ADDO a souhaité l’implication de réseaux sociaux, principalement Facebook, dans la lutte contre le VIH-SIDA.

Les organisations de la société civile ont plaidé pour être associées aux politiques de sensibilisation contre la stigmatisation des personnes atteintes par le virus du SIDA.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>