Publié Le : ven, Nov 10th, 2017

Le camp Bongo défend le projet de révision constitutionnelle au Gabon

La présidence gabonaise a défendu ce jeudi devant la presse, le projet de révision constitutionnelle du président Ali Bongo Ondimba, pourtant très décrié par l’opposition.

Par la voix de son porte-parole, Ike Ngouoni Aila Oyouomi, le camp Bongo a expliqué qu’il ne s’agit en aucun cas, d’une «présidentialisation ou d’une monarchisation» de la République, comme le prétend l’opposition dans ses critiques.

En appelant à « dépassionner » le débat ni « travestir » le texte, M. Oyouomi a rappelé que le texte en question, est issu des débats et des échanges qui ont eu lieu lors du « dialogue politique » (mars-mai 2017) souhaité par l’exécutif, afin de tourner la page d’une présidentielle 2016 mouvementée.

Ce projet de loi sur une septième révision de la Constitution depuis 1991 devrait être débattu prochainement devant le parlement qui va « proposer des amendements et trancher », avant d’être soumis à la Cour constitutionnelle, a indiqué M. Ngouoni Aila Oyouomi. Et d’appeler les uns et les autres à éviter les « procès d’intention » au parlement.

Le texte de révision constitutionnelle n’a pas été rendu public, mais circule sur les réseaux sociaux et a suscité une levée de boucliers du côté de l’opposition, qui a dénoncé une «monarchisation» du pouvoir.

L’opposant Jean Ping, qui conteste toujours la réélection d’Ali Bongo à la tête de l’Etat gabonais en août 2016, a déclaré samedi que la révision « porte les germes l’instauration d’un royaume au Gabon ».

 

 

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>