Publié Le : lun, Fév 20th, 2017

Le médiateur tanzanien demande un sommet de l’EAC pour relancer le dialogue au Burundi

Le médiateur dans la crise burundaise, Benjamin Mkapa a suggéré la tenue d’urgence d’un sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la Communauté des Etats d’Afrique de l’Est (EAC) qui l’ont mandaté, pour débattre des « obstacles au processus » de paix et relancer le dialogue au Burundi.

Selon une source diplomatique, « ce sommet serait prévu avant la fin du mois de février’’.

« Je me chargerai de communiquer ce désir au médiateur» principal, le président ougandais Yoweri Museveni  et au président du Sommet des chefs d’Etat de l’EAC dans les plus brefs délais, a expliqué Mkapa. Il a affirmé avoir noté « un consensus général sur les questions de fond » à aborder, estimant que « les désaccords » se situaient « au niveau de la mise en œuvre des solutions ».

L’ancien président tanzanien a fait cette déclaration à l’issue de quatre jours de discussions entre les parties à la crise burundaise, mais en l’absence du gouvernement, qui a boycotté cette session à Arusha (Tanzanie).

Selon une source diplomatique, « il n’y a pas eu de consensus car les positions sont encore très éloignées entre un gouvernement qui ne veut parler que des élections de 2020 et du rapatriement du dialogue (à Bujumbura) d’un côté, et de l’autre une opposition qui demande un gouvernement de transition avec le départ du président Nkurunziza avant la fin de celle-ci ».

Des milliers de personnes ont d’ailleurs manifesté samedi à l’appel d’organisations proches du pouvoir à Bujumbura, contre ces pourparlers.

La délégation du Cnared présente à Arusha a rencontré à deux reprises Mkapa, mais n’a pas participé à la réunion plénière de clôture dimanche.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>