Publié Le : ven, Fév 17th, 2017

Le Roi Mohammed VI à Accra pour une relance de la coopération avec le Ghana

Avant le retour du Maroc à l’Union africaine (UA) fin janvier, nombre d’observateurs s’accordaient à dire que les déplacements du Roi Mohammed VI en Afrique visaient à trouver des alliés dans le dossier du Sahara.

Le royaume a réintégré l’organisation panafricaine mais le souverain chérifien n’a pas abandonné son bâton de pèlerin sur le continent, puisqu’il vient d’entamer à Accra, une nouvelle tournée africaine par une visite officielle au Ghana, où il a été accueilli jeudi soir par le président ghanéen, Nana Akfu-Addo.

Intervenant deux semaines après la réadmission du Royaume chérifien au sein de l’UA, «cette visite s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations bilatérales qui lient notre pays aux Etats du continent », souligne dans un communiqué, le ministère marocain de la maison royale, du protocole et de la chancellerie.

Des entretiens sont prévus ce vendredi entre Mohammed VI et le président Akufo-Addo ainsi que la signature de plusieurs accords de coopération bilatérale dans divers domaines.

De nombreuses entreprises marocaines sont présentes dans les pays d’Afrique de l’Ouest, notamment en Côte d’Ivoire voisine du Ghana.

En Janvier et ce en prélude à la visite royale, une quarantaine de chefs d’entreprises marocains, conduits par la président de la Confédération patronale CGEM, Miriem Bensalah-Chaqroun, s’étaient déplacés à Accra pour échanger dans le cadre d’un forum économique, avec leurs homologues ghanéens sur les possibilités de partenariat.

Appuyées sur un réseau bien étoffé des banques et assurances marocaines en Afrique de l’Ouest, les entreprises du Royaume cherchent à aller plus loin dans des partenariats au Ghana. Le Forum économique de janvier devrait servir de catalyseur à un partenariat durable entre le Maroc et le Ghana.

Le cabinet royal précise, que le Roi Mohammed VI se rendra, après le Ghana, dans d’autres pays africains, sans les citer et qui seraient selon la presse marocaine, la Zambie, la Guinée Equatoriale, le Mali, la Côte d’ Ivoire et probablement le Kenya.

Les nombreux déplacements du Roi Mohammed VI en Afrique ont non seulement balisé le terrain pour un retour triomphal du Royaume au sein de l’Union africaine, mais ils ont surtout fait gagner à Rabat la confiance et l’amitié de nombreux pays surtout anglophones qui jusqu’à une date récente, étaient entièrement aligné sur la position algérienne et sud-africaine hostile au Maroc dans le conflit du Sahara Occidental.

 

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>